Sécurité de chantier : normes et obligations en 2020

Le secteur du BTP est l’un des plus exposés aux risques et donc présentent des dangers à l’entourage. Selon le code du travail, par la loi du 31 décembre 1991, tous les employeurs sont dans l’obligation d’engager une démarche basée sur l’évaluation des risques. Celle-ci doit être accompagnée de mesures permanentes de prévention afin de garantir la santé et la sécurité des employés lors de l’exécution de leur travail. Découvrez les nouvelles normes de sécurité de chantier.

 BTP : les normes de sécurité et obligations générales

Face à certaines modifications sur les dernières normes de sécurité de chantier, il existe des règles de bases. D’un côté, il y a la loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) qui a été mise en place en 1979. Elle s’appuie sur la garde à vue des accidents professionnels. Son objectif est de supprimer ce qui pourrait être une source de dangers pour les salariés dans le cadre de leur travail. La LSST incite les employés à participer à leur sécurité ainsi qu’à celle de leur collaborateur. De l’autre côté, la réglementation générale de la sécurité du chantier, c’est le port des équipements de protection individuelle ou EPI. Ce dernier doit comprendre au moins : un casque de sécurité, un gilet, une paire de botte de sécurité, un gant de protection et un harnais si besoin. En ce qui concerne les équipements de protection de chantier, comme les filets de protection ou les clôtures de chantier, une obligation a été établie sur cette barrière de protection depuis cette année. Pour en savoir plus sur le sujet, veuillez visiter un site comme www.batiment-construction-renovation.fr.

 Clôtures de chantier : norme 2020 en BTP

Cette année, une nouvelle loi oblige tous les chefs de chantier à installer des barrières de protection pour sécuriser les lieux. Cela permettra d’éviter les accidents qui peuvent arriver d’une façon fortuite. Cette barrière de chantier a pour objectif d’avertir les piétons et les automobilistes qu’il y a une zone de travaux et que ce dernier présente des dangers. C’est en fait une clôture pour empêcher les passants d’y accéder tout en renforçant la sécurité du lieu. Toute entreprise de BTP se doit de disposer de clôture pourvue de bandeaux rétro-réfléchissants. Cela a pour but de donner un maximum de visibilité aux piétons et aux automobilistes lorsqu’il fait noir. Il s’agit d’une barrière de signalisation sur le chantier, vous n’avez pas à les démonter fréquemment car ils peuvent être laissés tout au long du chantier.

 Sécurité de chantier en 2020 : pourquoi une barrière de protection ?

Si la loi a opté pour l’installation d’une barrière de chantier comme nouvelle obligation, c’est qu’une négligence de la sécurité des piétons et des automobilistes a été observée par certains chefs de chantier. Pourtant, la sécurité du chantier doit être une priorité pour les professionnels du BTP. Les barrières de protection doivent faire partie du Plan d’Installation de Chantier (PIC) et celui-ci doit prendre en compte le type de clôture installé tout en considérant les caractéristiques techniques de la barrière. Concernant ce type de clôture, les grilles de chantier figurent parmi les plus choisies car la barrière en grillage métallique est en fait plus conforme aux normes. Selon les règlements, sa hauteur doit être supérieure à deux mètres et son utilisation requiert une autorisation spéciale. La demande doit être adressée à la Direction Gestion Voirie qui délivrera une permission légale. Cette demande doit être envoyée au moins dix jours avant la date prévue de l’installation. En respectant ces règles, les travailleurs pourront exercer les travaux dans des bonnes conditions tout en évitant les possibilités de dangers.

 Une variété de types de clôture : laquelle choisir ?

D’innombrables types de barrières de protection existent sur le marché. Les entreprises de BTP doivent choisir la clôture idéale et qui est conforme aux exigences de la loi. Il faut savoir qu’il y a les barrières à cônes, les barrières lisses, celles qui sont métalliques et celles en grillage. Ce dernier modèle est le plus adopté car c’est le plus avantageux et le plus facile à installer. En fait, les grillages de chantier assurent une sécurité optimale à la zone délimitée sur le chantier. Ce qui fait de ce type de clôture la plus populaire, c’est son côté transparent. Puis, elle offre une facilité d’utilisation et d’installation. Elle est facile à monter et à démonter. Ces caractéristiques font que la grille de chantier offre une garantie de gain de temps et optimise l’espace de stockage. C’est la clôture idéale pour une intervention rapide car elle est extensible. Puisque qu’une barrière de chantier doit être à la fois résistante, solide et fiable, cette grille est la plus idéale. En revanche, avant de choisir une quelconque clôture, l’entreprise de bâtiment doit d’abord déterminer la taille et la nature de son chantier. Cela permettra d’orienter le choix vers les caractéristiques adaptées aux besoins.

L’isolation thermique : quels avantages et quelles subventions ?
Changer de carrelage : combien ça coûte ?